2.12 Josie et Moi

Résultat de recherche d'images pour "room 104  josie & me"

Première diffusion : Samedi 15 décembre 2018 sur HBO

Ainsi donc, voici le dernier épisode de la saison 2, peut-être de la série, si elle n’est pas reconduite. Je l’attendais avec impatience, voici pourquoi. Contrairement à d’autres histoires mettant en avant les occupants de cette chambre venus en vacances ou pour une nuit, celle-ci fait appel  à une étudiante… venue du passé.

D’ailleurs, celle qui la contacte n’est autre que sa version adulte. L’étudiante Josie ne correspond en rien à l’auteur Josie. Auteur, certes, mais pas de n’importe quoi. Elle prépare actuellement une pièce de théâtre. Pièce dans laquelle il lui manque un élément. Et c’est parce qu’il lui manque cet élément qu’elle a besoin de son alter-égo.

Le but de la visite est simple. L’alter-égo doit revivre une soirée étudiante. Par soirée étudiante, j’entends bien sûr alcool, drogues et sexe. Au fil de l’histoire, la Josie adulte qui ne peut jamais interagir avec personne sauf avec la Josie étudiante apprend par le biais de cette dernière tout ce qui s’est déroulé dans la soirée.

Ainsi, on découvre une femme qui avait depuis longtemps oublié ce que c’était que de picoler et de fumer. Mais l’épisode , sous des aspects joyeux, explorait aussi  une trame plus sombre : Le viol. Certes, on avait déjà abordé, légèrement, le sujet quelques épisodes plus tôt dans Monsieur Mulvahill, une histoire qui parlait à demi-mot du viol sur mineur. Mais ici, c’est tout autre chose. Ici, c’est le viol sur une jeune femme qui au départ croit vraiment qu’elle vit une histoire d’amour avec un connard se prétendant son propriétaire.

Et c’est là que l’épisode devient intéressant, surtout quand la Josie adulte prévient la Josie du passé qu’elle ignore tout un tas de choses et qu’elle s’en sortira quand même.

Bon, après ce qui n’allait pas trop, c’était la qualité des dialogues, mais connaissant les auteurs et créateurs de la série, on aurait pas pu se passer de mots obscènes. Dommage.

Il y avait aussi quelques passages d’humour, comme la soirée vécue en mode vidéo ou bien le fait que Josie veuille savoir sa note de partiel, bref un épisode assez au dessus des précédents.

10.10 Stuck In a Moment

Résultat de recherche d'images pour "modern family stuck in a moment"

Et voici donc le dernier épisode de cette saison 2018. Je dis dernier pour l’année, car on se revoit en 2019 pour les suivants.

Donc, ce sont les fêtes de Noël. Et l’épisode commence par quelques événements du 24 décembre. Dylan demande à Alex  des conseils, car comme il n’est pas très dégourdi, il ne sait pas comment annoncer à Claire que lui et Haley attendent un enfant. Vous avez remarqué quand même que cette série est très largement focalisée sur Haley et qu’à chaque saison ou presque, elle est toujours exclusivement mise en avant ? Quoiqu’il en soit, Alex supplie les futurs parents de ne pas instruire leur enfant à domicile, on comprend pourquoi.

De son côté, Phil fait son grand retour  en tant qu’agent immobilier télévisé. Je m’explique. Sa dernière vente, du moins à l’écran, remonte à la saison 9. Ici, on le voit carrément voler sans vergogne un arbre pour le mettre au cœur de sa maison. Par arbre, j’entends sapin. Et par voler, j’entends qu’il se prend désormais pour le nouveau Robin des Bois puisqu’il cherche en fait à faire plaisir à Claire. Mais pourquoi donc ?

C’est très simple. Plus tôt, dans l’épisode, Phil a emprunté le sapin et les cadeaux de la famille afin de recréer une atmosphère dans une maison qu’il comptait vendre. Claire ne l’a pas supporté et  a repris le sapin et les cadeaux qui ont brûlé. Sacré Phil, tu nous avais caché ça. Mais heureusement, Luke était là pour tout gérer avec lui.

L’histoire de Jay et Gloria m’a un peu déplu. Ce n’est pas que c’était mauvais, mais c’était plutôt inattendu. Je croyais au départ que les visiteurs annoncés dans le communiqué de presse seraient des personnes, pas des insectes qui les forceraient à jouer les exterminateurs. M’enfin, j’ai l’impression qu’ils seront heureux de passer Noël à l’hôtel.

Quant à Mitchell et Cameron, au vu de leur intrigue cette semaine, je me demande si clairement ils sont de bons parents. Parce qu’entre le fait qu’ils cèdent à tous les caprices de Lilly et qu’ils oublient de manière répétitive les enfants chaque fois qu’ils vont quelque part et qu’ils en repartent, je m’interroge. Mais bon…

10.09 Putting Down Roots

Résultat de recherche d'images pour "putting down roots modern family"

Première diffusion : mercredi 5 décembre 2018 sur ABC

Encore un bon épisode, même si le titre d’origine, à mon humble avis aurait dû être gardé.

 

Jerry, le beau-père de Claire et Mitchell (entendez par là le deuxième mari de leur mère) revient pour leur donner ainsi qu’à leur père Jay leur héritage. Il leur explique que les cendres de Dede ont été incinérées dans un arbre et qu’il a d’autres cadeaux pour eux à savoir une voiture et un coffret de bijoux. La voiture sera pour Claire, le coffret pour Mitchell (sans rire ?)

 

Comme Mitchell veut s’occuper de l’arbre, Claire le lui laisse. L’histoire de Mitchell était la moins intéressante des quatre intrigues, d’autant plus que bon, à la fin, il y a encore une énième dispute suivie d’une énième réconciliation… Bon, Mitchell doit quand même se fracturer la cheville pour ça et ils refont intervenir Calhoun, ce serait bien que ce gamin disparaisse de la série , d’ailleurs, on ne peut pas dire qu’il soit très utile.  Heureusement, on ne le voit pas beaucoup et il passe tout son temps à se goinfrer de bonbons en observant Mitchell et en n’agissant pas pour le sauver. Mais s’il pouvait retourner vivre chez sa mère…

 

Bon, après, je sais ce que vous allez me dire,  Mitchell et Cameron voulaient adopter un petit garçon dans les saisons précédentes, ils n’ont pas pu et là on leur offre cette chance inespérée mais bon…

J’ai largement préféré les autres trames. Celle de Jay et Gloria qui s’engueulent encore sur la famille de la deuxième que le premier ne veut jamais héberger. J’imagine que les visiteurs dont parle le prochain épisode seront ceux-là. Peut-être me trompe-je. En tout cas, pris de pitié pour Jerry, ils l’invitent à venir habiter chez eux pendant un court laps de temps. La production semble détester ce prénom, parce que c’est la deuxième fois qu’ils l’emploient pour un personnage ayant des difficultés conjugales. Fin ici il est veuf et pas divorcé comme le voisin des Dunphy, mais bon.

Et puis Jay et Gloria semblent soit avoir oublié soit ne pas savoir que le second mari de Dede était pyromane (ou alors il se soigne ou alors on a exagéré ce trait). Mais ici, c’est un gars hyper pacifiste qui donne des conseils avisés et permet de s’amender.

 

Phil et Claire avec la voiture léguée par Dede, c’était amusant, de les voir revivre leur folle jeunesse insouciante, et on avait droit aussi  à un tag très bien réussi.

Quant à Haley et sa fratrie, ils profitent joyeusement de leur héritage, bien que Luke avoue sans vergogne qu’il s’amuse à détruire les jeux divertissants d’Alex, il y a quelques cadeaux sympas que la famille reçoit, comme la machine  à diapositives ou bien le coffre.

Haley qui dit qu’elle sera une horrible mère ? Oui, pour une fois, on est d’accord.

 

Sinon, comme c’était un épisode sur Dede , on avait ni Manny ni Joe. Mais vu qu’ils n’ont presque pas de lien avec elle, c’était compréhensible. Pas beaucoup de Lilly non plus, mais je ne le regretterai pas.

 

2.06 Arnold

Résultat de recherche d'images pour "room 104 arnold"

Première diffusion : Samedi 24 novembre 2018 sur HBO

Pour la première fois depuis que la saison 2 a commencé, on a droit à un VRAI bon épisode. 

Et tout  commence par le réveil d’Arnold si je puis dire. Arnold n’est en fait pas vraiment en train de s’éveiller puisqu’il erre tel un zombie dans la chambre de l’hôtel . Il grelotte et transpire en même temps, son bas de pantalon est trempé. Quelques mots lui reviennent à l’esprit. Alors que l’épisode progresse,  on comprend comment il en est arrivé là.

Déjà, un très bon point pour cet épisode, c’est le fait de voir que contrairement à d’autres histoires, quand celle-ci commence, le personnage principal est déjà à l’intérieur de la chambre et il s’agit limite d’un solo. En effet, pas d’autres personnes, femme, ami, proche, n’apparaît pendant une grande partie de l’intrigue.

Au fur et à mesure que l’histoire avance, on en apprend davantage sur Arnold. Ceux qui n’ont pas compris que c’était lui sur la photo voient déjà à quoi il ressemble. Bon, on ne peut pas dire qu’Arnold soit repoussant, mais il est à des milliers de kilomètres du cliché du beau gosse qui fait craquer les filles.

Et en plus, il n’est pas très sociable.  Il n’aime pas sortir,  comme le lui rappelle un de ses « copains » dans le message qu’il lui laisse. Finalement, Arnold accepte de se rendre à une soirée. Là, il voit une fille avec une veste jaune et se souvient du mot de passe qu’il fallait prononcer à l’entrée de la soirée. Bref, il arrive, accoste la fille et peu à peu, reprend confiance en lui. La seule ombre au tableau c’est l’ex de cette fille, Vicky. Cet ex, Chris, déteste Arnold mais il préfère dire qu’il est encore en couple avec Vicky, certainement pour satisfaire son ego.

Arnold boit, fume, et veille tard. Lors d’une séance de karaoké, on imagine son enchantement lorsqu’il interprète le morceau qu’il veut avec Vicky. Mais sa joie devient déception quand il se rend compte qu’elle l’aime bien, mais seulement comme un ami. Pauvre Arnold, le voici condamné à rester célibataire alors ?

Cependant, bien que je ne dévoile pas la fin de cet épisode, il gagne quand même un  peu de popularité. Bien que cette histoire ne soit pas extra joyeuse, elle est tout de même un peu moins glauque que celle des épisodes précédents et tout le stratagème musical employé par Arnold afin de se souvenir de sa soirée vaut le coup à lui tout seul.

10.06 On the Same Paige

Résultat de recherche d'images pour "on the same paige  modern family"

Première diffusion : Mercredi 31 octobre 2018 sur ABC.

L’épisode se voulait vaudevillesque il est plutôt réussi.

J’espère tout de même  que Phil continuera à garder sa classe.  C’était ça la principale trame de l’épisode. Il est très apprécié de ses étudiants, mais parce que le nombre est en baisse, on l’informe qu’il risque de ne plus donner aucun cours.  Alors, il jette son dévolu sur une jeune femme, Paige. Laquelle a l’air un peu trop frivole, mais passons.

Paige, donc, reste le seul espoir de Phil afin que son cours soit maintenu. Mais ce qu’il ne sait pas, c’est qu’elle sort avec Luke. J’espère que ce dernier aura droit à une vraie idylle , un jour. Bon, il y a bien eu Sara dans la saison 7 et légèrement dans la saison 8 mais je ne crois pas qu’ils aient réellement vécu une aventure ensemble. C’était drôle pendant un temps de voir Luke et Phil sortir et entrer dans la même pièce sans jamais être vu par l’autre. J’ai adoré l’histoire avec Claire aussi, très brève, mais amusante surtout quand on voit l’équipement informatique qu’elle utilise.

L’histoire de Jay était plaisante, elle aussi. Jusqu’ici, Jay nous a juré qu’il était fidèle en amour et il savait le montrer. Il ne lui serait jamais venu à l’idée de tromper sa femme, non, il l’aurait d’abord quittée. Ici, il s’entend très bien avec la mère d’un camarade de classe de Joe. Notez qu’entre les parents et Jay, c’est une très longue histoire. Pourtant, Jay craint que Gloria ne le méprise, pour rien. Après tout, il ne l’a pas trompée ni flirté avec autrui.

Mais Gloria n’est pas venue espionner son mari. Elle est venue voir si son fils Joe méritait sa confiance, ce dernier doit en effet corriger un problème de vue. Il porte un patch pour faire travailler son œil paresseux. Des lunettes auraient largement et amplement suffi. Mais bon…

L’histoire de Cameron et Mitchell n’était pas très intéressante. Ils ont déjà participé à des concours artistiques, et la famille a déjà montré qu’elle savait donner de son temps pour des œuvres charitables. On le sait, Mitchell est incapable de profiter de la vie, au contraire de son interprète. OK, Lilly était gentille dans cette histoire, bien qu’on ne sache pas si filmer son père est une preuve d’amour ou si c’est pour le ridiculiser, mais on ne savait pas trop où  ça allait.

10.05 Good Grief

Résultat de recherche d'images pour "good grief  modern family"

Première diffusion : Mercredi 24 octobre 2018 sur ABC

J’étais  à peu près sûr de l’identité du personnage qui disparaît, cet épisode me la confirme : Dede, la femme de Jay, sa première femme, avec qui Claire et Mitchell ont été conçus, est morte.

Ils avaient bien raison de dire que cette disparition aurait un impact sur chaque membre de la famille, mais le mystère était tout de même très clair. Dede a été un personnage important, puisqu’elle a élevé Claire et Mitchell avec Jay, bien qu’elle ait quitté le foyer un peu plus tard. C’est elle aussi qui tissait des liens avec ses petits enfants quand elle en avait l’occasion.

Contrairement à ses deux prédécesseurs, cet épisode d’Halloween n’est pas drôle à 100 % il contient aussi une part de tristesse.

On a les bons moments, ceux où Dede offrait de la crème glacée à Mitchell qui ne se sentait pas à l’aise au lycée et disait à Claire qu’elle avait l’air d’une truffe en mangeant sa glace.

On a les moments encore plus émouvants où Jay avait l’habitude d’acheter grâce à Dede des sandwichs dans une boulangerie qui n’existe plus aujourd’hui. Jay et Claire, à la fin, on sent qu’ils sont convaincants, mais Mitchell, lui, c’est plus au début qu’il nous émeut.

On a aussi les moments cachés dans lesquels Cameron était dans un premier temps détesté de sa belle-famille et Phil très apprécié de Dede qui a su l’encourager quand pour la première fois, il a dû déposer ses enfants à l’école, une expérience dont il n’est pas sorti le moins touché.

Quant à Gloria, même si dans cet épisode, ce genre d’événements la concernait moins, elle a aussi droit à une intrigue, mais assez désagréable, dans laquelle elle est plus ou moins terrorisée par une poupée à l’effigie de Lilly.

Sympa de revoir Bill, le pompier avec lequel Alex fait l’amour, pendant que Luke raconte des tas de blagues et qu’Haley s’empiffre.  L’absence de Manny et celle de Joe ne m’ont pas gêné, d’autant plus qu’il n’avaient pratiquement aucun lien avec la disparue.

J’ai bien aimé le déguisement de Jay, mais je trouve que celui de Gloria ne lui allait pas. Ils auraient dû intervertir leurs costumes avec ceux de Phil et Claire qui eux, ne leur allaient franchement pas du tout.

Par contre, Lilly, quelle petite peste. Elle est de plus en plus désagréable cette gamine, je me demande ce que le public américain en pense. Moi en tout cas dans cet épisode, je l’ai trouvée chiante comme pas possible.

Mais mis à part ce bémol, je trouve que c’est un épisode très philosophique, il nous rappelle qu’il ne faut jamais compter pour acquis les membres de nos cercles d’intimité. C’est le genre d’épisodes qu’il faudrait davantage produire , peut-être cela réveillera-t-il l’humanité , qui sait ?

10.03 A Sketchy Area

Résultat de recherche d'images pour "a sketchy area modern family"

Première diffusion : Mercredi 10 octobre 2018 sur ABC

Cet épisode constitue LA première vraie bonne surprise de la saison 10.

Je crois que les créateurs ne mentaient pas lorsqu’ils disaient que les personnages exploreraient de nouvelles facettes de leurs personnalités. J’espère simplement que ces facettes perdureront et qu’elles ne s’étioleront pas.

 

Luke est désormais au Community College, autrement dit l’université communautaire, réservée à ceux qui n’ont pas de prédisposition pour les études. Concernant le système éducatif américain, je demeure dubitatif. Il n’existe donc pas de filières BTS pour les élèves ? Quoiqu’il en soit, Phil l’accompagne comme chaque après-midi à son entraînement de rugby. Un jour, piqué par la curiosité, il décide d’aller voir le cours donné sur les valeurs immobilières. Ne sachant pas enseigner, l’intervenant lui cède galamment la place. Dès lors, je me dis que cela pourrait être intéressant que Phil forme des étudiants à  leur futur métier, d’autant plus qu’il est très enthousiaste. Luke a la chance d’avoir un père qui le soutient, alors pourquoi le rejette-t-il ? Aurait-il oublié quatre saisons plus tôt la tristesse qu’il ressentait quand son père le délaissait ? Mais cette perspective est très intéressante et à explorer.

Et de son côté, Claire tente de jouer les médiatrices entre Jay et le propriétaire super cool de l’entreprise des placards électroniques. Jeune, zen, -il le serait resté sans doute sans l’intervention de Jay-, ce dernier doit renoncer à son côté cool grâce à Jay, le casseur d’ambiance. Mais Claire, retirée du Spring Break depuis 1992, ne l’entend pas de cette oreille.

 

Jay montre quand même un côté altruiste de sa personnalité, en acceptant d’aider Alex qui voudrait renoncer à la science pour réaliser son rêve, devenir chanteuse. Au passage, la jeune fille semble avoir hérité des pieds magnifiques de sa mère. Quant à Gloria, elle fait pas mal de figuration dans cet épisode, et pour une fois, est un peu à l’écart.

Ah, le retour des locataires et des voisins de Mitchell et Cameron. Souvenez-vous juste d’une info de la saison précédente : Mitchell est désormais procureur, un job qui lui va très bien, plus qu’un job c’est pour lui une vocation. Et là, il se retrouve grossièrement humilié par Jonah, un dessinateur de croquis d’audience, qui se permettra de ridiculiser Cameron, également. La raison? Si j’ai bien tout compris, ils auraient critiqué les goûts alimentaires de cet homme qui aurait été un de leurs occupants (à l’appartement du dessus). Un épisode qui était très intéressant et qui j’espère va continuer au-delà avec les histoires précédemment citées.

J’espère qu’on aura un vrai projet pour Luke, qu’Alex sortira un disque, que Claire continuera à bosser avec ces gens, que Phil enseignera… Si cette saison doit être la dernière, j’espère qu’elle conclura la série en beauté.