10.01 Réunions de familles

Première diffusion : Lundi 27 août 2018 sur TF1

Cet épisode rejoint les classiques des premières saisons. Déjà le troisième épisode à débuter la saison et à fêter l’anniversaire de quelqu’un, même si ici c’est un enfant et non un membre du personnel.

Et puis Tom et André sont les seuls à assister à l’anniversaire du gamin. Et puis Audrey et Xavier ne sont pas dans cette scène.

Mais bon…

On commence avec deux frères, Benoît et Julien. Benoît a une femme, Claire et un fils, Léo. Si les interprètes ne vous sont pas inconnus facialement, c’est parce qu’ils ont déjà joué dans d’autres opus.

 

Alors, on a dans un premier temps Thomas Séraphine, un habitué de la série, il a joué dans deux épisodes précédents, à savoir Mamans en Grève et Les Douze Travaux Du Camping. Dans les deux épisodes, il incarnait un père irresponsable voire infidèle. Ici, il joue le rôle de Benoît, qui est marié et qui n’a pas donné de nouvelles à son frangin depuis longtemps.  Apparemment ils cachent un secret de famille.

 

Mais il n y a pas que ça. Il y a aussi le fait que Julien soit apparemment tout l’opposé de Benoît. Il est baroudeur, loin d’être casanier et voyage beaucoup. Il a pratiqué tout un tas de petits boulots, comme l’atteste Delphine, la femme de sa vie, incarnée par l’actrice Léa François de Plus Belle La Vie.

 

Je vous signale toutefois que l’épisode s’appelle « Réunions de familles », au pluriel, donc on a aussi une histoire B qui concerne Stéphane Blancafort (Tandem), Carole Richert (Clem) et Damien Ferdel (Fais pas-ci fais pas ça) . Ils incarnent respectivement, Laurent et Sabine, un couple non marié qui vit quelques escapades romantiques jusqu’à ce que Max, le fils de Sabine, intervienne. Ils ont sympathisé dans la navette, les deux hommes, sans savoir qu’une femme les liait. Max essaie de se séparer de lui, bon, c’est  classique comme histoire. Mais autant Laurent est un personnage touchant, autant Max est détestable comme pas possible.

 

Le coup de Tom, qui croit qu’André veut partir à la retraite, alors qu’André lui-même pense que Tom veut le virer… Bon, c’est pas la partie la plus intéressante de l’histoire, avouons-le. Le coup de la machine à laver n’est pas très intéressant, mais j’ai bien aimé les claquettes de Parizot, un personnage qui est toujours aussi pénible mais qui a eu droit à une scène intéressante dans cet excellent épisode.

 

Quoi dire d’autre ? OK Tom considère André comme son deuxième père et à huit ans il se le représentait déjà en cheveux blancs. OK, c’est émouvant l’histoire entre les deux, sachant qu’André ne fait déjà pas grand-chose. Pour le reste, c’était sympa de voir Audrey continuer ses massages, quelque chose qui lui tenait à cœur depuis la saison précédente. Sympa aussi de la voir sauter sur Xavier (très effacé dans cet épisode) alors qu’il est habillé en sumo, un thème qui heureusement ne sera pas exploré dans l’intrigue.